La Peau de l'Eau

Cie Maroulotte - Christine Pouquet

Samedi 14 décembre 2019 à 21h

Séances scolaires vendredi 13 décembre à 10h et 14h

théâtre - durée 1h15 - tout public dès 10 ans - tarif B : 15,50 € / 13 € / 8 € / 4 € - Création 2019

 

La pièce est un conte fantastique où amour et mort s’entremêlent et devient une ode la vie. 

 

Créée cet automne après une résidence au Théâtre de la Nacelle, la pièce est l’histoire d’un couple de gardiens de phare et de leur fils adoptif disparu en mer. L’auteure et metteuse en scène Christine Pouquet nous invite à réfléchir sur le sentiment de la perte à travers les yeux d’un adolescent de 15 ans. 
August et Philomène vivent en amoureux dans un phare en plein océan. Un jour, un canot vient s'échouer contre le phare. À son bord, un homme mort et un bébé sain et sauf. Le petit a les pieds palmés. L'arrivée de cet enfant est un miracle, d'autant que Philomène vient de faire une fausse couche. L’enfant, Morgan, grandit et malgré des escapades avec son ami le dauphin, s'ennuie et éprouve l'appel du large. Il part au Groenland, à la chasse aux baleiniers. Il n'en reviendra pas mais rendra des visites surprenantes à ses parents depuis l’au-delà. Quand le vent souffle fort ou que la tempête revient, Morgan réapparait à ses parents en rêve. Malgré la douleur vive, ces trois-là s’aiment au-delà de l’au-delà. Christine Pouquet nous propose un univers scénographique, visuel et musical oscillant entre réel et irréel, entre fantasque et baroque pour mettre l’expression des sentiments au premier plan. 

Avec le soutien de

Vidéos

Christophe Chabouté : illustration 

Distribution

Texte et mise en scène Christine Pouquet avec Samantha Lavital, Léa Delmart et Samuel Churin régie générale Élisa Millot scénographie Raymond Sarti composition sonore Christophe Séchet créateur lumière Christian Dubet vidéaste Erwan Huon illustrateur Christophe Chabouté costumière Sabine Siegwalt

 

Mentions de production

Production Compagnie Maroulotte. Avec le soutien de la DRAC Île-de-France. Coproduction Théâtre de la Nacelle (GPS&O - Aubergenville), le Théätre de l’Archipel à Granville et Le Colombier à Magnanville