Kalakuta Republik

Serge-Aimé Coulibaly

samedi 13 avril - 21h

tarifs : 8 € / 13 € / 15.50 €

danse contemporaine -  durée 1h05 (entracte compris)

Pour Kalakuta Republik, le chorégraphe burkinabé Serge Aimé Coulibaly s’est inspiré de la vie sulfureuse et de la musique de Fela Kuti, artiste engagé, chanteur-saxophoniste nigérian père de l’afro-beat, qui, d'une scène-tribune, a dénoncé avec rage la corruption du pouvoir, le sexisme, les inégalités et les multinationales. Kalakuta Republik traduit cette urgence sur scène par une danse sensuelle et virtuose, un mélange de jazz, de yoruba, de funk, de hip-hop et de chants. Avec six danseurs, le chorégraphe crée une œuvre engagée, vibrante, violente et douce à la fois, politique et poétique. 

Toutes les pièces de Serge Aimé Coulibaly portent un regard critique sur l'Afrique contemporaine. Kalakuta Republik révèle des révolutions perdues, des peuples qui finiront par se soulever. Des surtitres au-dessus des danseurs vont rythmer la performance : "Without the stories, we would go mad", "You always need a poet", et finalement "All that glitters is not gold" (tout ce qui brille n'est pas or) pour amener le spectateur à s’interroger sur le rôle de l’artiste dans la société. Après l’entracte, le spectacle devient plus fou et plonge le public dans l’ambiance sombre et décadente d’une boîte de nuit, en l’occurrence le Shrine, fameux QG nocturne de Fela à Lagos. 

 

La Presse en parle

« Dans Kalakuta Republik, Serge Aimé Coulibaly marie de manière enivrante musique, danse et révolution africaine. » La Libre Belgique

« La danse a gagné, empruntant à tous les répertoires, comme le fit Fela (jazz, rythme yoruba, funk…), révélant chaque individu de la compagnie […]. Et ce qui intéresse ici, c’est cette danse cassée qui n’en finit pas de se relever sur fond d’une profonde nostalgie. »  Délibéré

Photos - Vidéos

Crédit photos : Doune photos / Sophie Garcia

Distribution

Concept & Choregraphie Serge Aimé Coulibaly creation & interpretation Adonis Nebié, Marion Alzieu, Sayouba Sigué, Serge Aimé Coulibaly, Ahmed Soura, Ida Faho, Antonia Naouele creation musique Yvan Talbot creation video Eve Martin dramaturgie Sara Vanderieck assistant a la choregraphie Sayouba Sigué scenographie & costumes Catherine Cosme creation lumiere Hermann Coulibaly responsable technique Sam Serruys

Mentions de production

Production Faso Danse Théâtre & Halles De Schaerbeek. Production Deleguee Halles De Schaerbeek. Coproduction Maison De La Danse (Lyon), Torinodanza (Turin), Le Manège –Scène Nationale De Maubeuge, Le Tarmac - La Scène Internationale Francophone (Paris), Les Théâtres De La Ville De Luxembourg, Ankata (Bobo Dioulasso - Burkina Faso), Les Récréâtrales (Ouagadougou), Festival Africologne (Cologne), De Grote Post (Ostende). Avec Le Soutien Du Musée Des Confluences (Lyon) Pour L'accueil En Résidence, Et De La Fédération Wallonie-Bruxelles, Service De La Danse.