Longueur d'ondes, 

Histoire d'une radio libre

cie trois-six-trente

Bérangère Vantusso

Dans le cadre du Festival

théâtre 

hors les murs

diffusion en lycées

durée 45 mn

En mars 1979, au cœur du bassin sidérurgique de Longwy, l’une des premières radios libres françaises a commencé à émettre : Radio Lorraine Cœur d’Acier.

Elle était destinée à être le média du combat des ouvriers pour préserver leurs emplois et leur dignité, mais elle a transcendé cette lutte, pour devenir une radio véritablement « libre ». La population s'en est massivement emparée pour s'y exprimer, elle l'a forgée avec une humanité rare, elle l'a défendue avec détermination et force face au cynisme. Cette radio a incarné la beauté d'une insoumission collective par la parole et la pensée. Une expérience démocratique inouïe fondatrice pour bon nombre de personnes. La forme du spectacle est inspirée d'un art du conte très populaire au Japon : le Kamishibaï, littéralement « pièce de théâtre sur papier ». Le narrateur raconte une histoire en faisant défiler de grands dessins glissés dans un castelet en bois. Une sorte de roman graphique que l'on effeuille en parlant. À la manière d'un éphéméride – plantée dans un studio d'enregistrement d'où seront envoyés des sons d'archives – dans une profusion de feuilles/ affiches, Bérangère Vantusso, en collaboration avec Paul Cox pour la réalisation des images, contera les 16 mois épiques durant lesquels cette radio a émis. Cette expérience de 1979 a quelque chose à dire de la liberté aux jeunes gens d'aujourd'hui.

Mise en images Paul Cox mise en scène Bérangère Vantusso avec Hugues de la Salle collaboration artistique Guillaume Gilliet

© Philippe Bretelle - Joëlle Jolivet

Production Compagnie Trois Six Trente. Coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Centre Dramatique National, Studio-Théâtre de Vitry. Spectacle créé dans le cadre d’Odyssées en Yvelines 2018, biennale conçue par le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN, en partenariat avec le Conseil départemental des Yvelines, avec l’aide du Ministère de la culture et de la communication – DRAC Ile-De-France.