Nicolas Jules

Tour à tour drôle, émouvant, déroutant et bien souvent tout à la fois, ce poète, comédien, chanteur, est tout simplement surprenant.

Ses textes sont fins et ciselés, sur des musiques lorgnant sur le blues. Accompagné dans sa folie douce d’un batteur (Roland Bourbon) et d’un violoncelliste (Clément Petit) un brin danseurs, c’est en trio que Nicolas Jules repart sur la route pour présenter son nouveau spectacle crève-silence créé en 2017 : douze chansons d’amour qui émergent sans fard, entre les foules de deux grandes villes et une maison déserte en bord de mer. En 20 ans de carrière, Nicolas Jules s’est produit dans plus de 1 500 concerts, sur des scènes partagées avec Jacques Dutronc, Jacques Higelin, Claude Nougaro, Miossec, Brigitte Fontaine et bien d’autres. En 1999, il reçoit le prix des découvertes du Printemps de Bourges, en 2000 le prix du jury du festival Alors chante de Montauban et en 2005 le prix Félix Leclerc aux Francofolies de Montréal.

Paroles et musiques Nicolas Jules réalisation et enregistrement Clément Petit voix et guitare Nicolas Jules
violoncelle, claviers et chœurs Clément Petit batterie et percussions Roland Bourbon invités Alex Finkin (Rhodes et Hammond) Béatrice Gréa (voix sur faon).

"Il est vivant et drôle, sait mettre en scène des émotions simples sans tomber dans le pathos ; et surtout, phénomène rare, Nicolas Jules ne ressemble à personne."  Libération

© Thibaut Derien

ADL Productions