Dominique A - solo

samedi 12 janvier - 21h

tarifs : 13 € / 15 € / 19.50 € 

chanson - durée 2h

1ère partie : Musset (solo)

L'année 2018 aura vu paraître deux albums de Dominique A. Toute latitude, disque d'hiver, et La Fragilité, disque d'automne, s'y succèdent, et offrent un saisissant raccourci du mouvement qui semble traverser la musique du chanteur depuis bientôt trente années : une oscillation entre intimisme et grandes échappées sonores, solitude et aventures collectives, simplicité et recherches orchestrales. 

C'est à l'occasion de la tournée solo à dominante acoustique et au climat plutôt intimiste que Dominique A passera par la Nacelle.   

Au départ de ce nouvel album d'automne, La Fragilité, il y a une guitare acoustique exhumée : une guitare achetée il y a plus de vingt ans, une guitare bon marché. Usée par les années et les tournées, la guitare reposait depuis longtemps dans le coin d'une pièce de sa maison. La sonorité un peu brute, presque rudimentaire, de cette guitare retrouvée a finalement offert au disque sa couleur, son humeur : une douceur qui ne verse pas pour autant dans la joliesse, une rondeur qui rechigne, une simplicité qui rapproche. 

Dominique A choisit sur cette tournée de se retrouver seul, comme on souffle après une longue course, et prend son temps. Le temps d'exprimer un apaisement, une certaine célébration de la beauté des choses et du monde, une contemplation heureuse de paysages, dont certains remontent à l'enfance (ceux de Loire Atlantique), et d'autres évoquent ceux que l'on découvre lors de voyages. L'enfance, la ruralité ou encore la guerre reviennent également traverser ces nouveaux textes. 

Un rendez-vous à ne pas louper avec cette personnalité forte et devenue incontournable dans le paysage de la chanson française. 

Musset

Quand il compose encore la moitié fondatrice du groupe à succès Revolver, Christophe Musset enchaîne les dates, les radios, les promos, les Victoires de la musique...Fin des années 2000, on ne parle pas encore de “stream” mais le jeune leader pop-rock sent passer le courant : celui qui électrise, galvanise et vous crame. Addictions, culpabilité, vie personnelle en  vrac. Aujourd’hui, Christophe parle avec tendresse de ces deux albums en anglais qui l’ ont fait éclore, mais à l’époque, la force n’y est plus. Le groupe tire sa dernière balle en 2013. Il n’ est pas rare que les artistes, au cours de leur carrière, doivent répondre à la question fatale : comment renaître?

 

Photos - Vidéos

Crédit photos : Vincent Delerm / Julien Mignot
Augury Production